Connaissez-vous le diesel bleu ?

Commercialisé en Belgique, Allemagne, Pays-Bas et Suède, le diesel bleu n’est pas l’autre nom du gasoil pêche mais un biocarburant de deuxième génération issu de déchets végétaux ou d’huiles usagées.

Aussi appelé XTL (comme l’ensemble de la famille des carburants de synthèse) ou HVO (car produit par hydrogénation), le diesel bleu présente un grand nombre d’avantages par rapport au gasoil fossile mais aussi au B100.

Avantages par rapport au gasoil traditionnel :

  • Réduction de plus de 60% des émissions de CO2
  • Réduction de 85% des émissions PM (particules fines)
  • Plus du tout d’émissions de NOx

Avantages par rapport au B100 :

  • Le diesel bleu est compatible avec l’ensemble du parc des moteurs diesel car il répond en tous points à la norme EN590
  • Il répond même à la norme EN15940 qui surclasse l’EN590
  • N’utilise pas les surfaces agricoles servant à l’alimentation

Inconvénients :

  • Le diesel bleu présente toujours actuellement un surcoût par rapport au gasoil traditionnel et au biodiesel de première génération
  • une surconsommation pouvant atteindre 6%

Le diesel bleu peine donc à se développer essentiellement vu son coup supérieur à la pompe.

Cependant, selon nos confrères belges de la BRAFCO (Fédération belge des négociants en carburants), le diesel bleu peut garder un avantage en remplacement des EMAG. En effet en Belgique, les incorporations dans le gasoil sont de 10% et à ce taux, les problèmes de pannes et colmatages sont assez fréquents. Il pourrait donc être envisageable de proposer un gasoil avec incorporation de diesel bleu, l’additif préservant les moteurs et filtres de l’agressivité des EMAG pourrait même être supprimé dans ce cas.

Pourquoi parle-t-on de biocarburant de deuxième génération ?

Issu de déchets de plantes et de bois ainsi que d’huiles usagées, le diesel bleu répond au principal argument qui existe contre les biocombustibles de première génération, à savoir qu’ils utilisent des surfaces cultivables pouvant servir à l’alimentation. C’est pourquoi on parle de deuxième génération.

Et vous, quel avenir souhaitez-vous pour le diesel ? L’électrique est-il inéluctable ? N’hésitez pas à laisser un commentaire.


close






Restons en contact !

Nous aimerions vous tenir informé de nos dernières nouvelles et offres 😎

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *