Mieux comprendre le marché des granulés de bois

Que choisir vient de publier une infographie très complète qui met en valeur les résultats de leur enquête « vous et votre poêle à granulés de bois », si cette étude confirme l’engouement pour cette énergie (+20% de ventes de poêles en 2020), certains points spécifiques et peu connus apparaissent, vous trouverez ci-dessous le déchiffrage de la FEDIE.

Le choix d’un poêle à pellets se fait selon ces raisons principales :
– Le rendement énergétique pour 93% des sondés (alors qu’avec environ 90% le rendement est inférieur à celui d’une chaudière à condensation)
– Le caractère écologique (88%)
– Les économies qu’il génère (88%)
– La propreté (80%)
– La précision du chauffage (75%)
– L’esthétisme (71%)
– Les aides financières (54%)


Seuls 55% des poêles sont labellisés Flamme verte, c’est relativement peu en sachant que ce label est nécessaire à l’obtention de MaPrimeRenov’

Dans la pratique 54% des répondants ont bien constaté une baisse de leur facture, 5% ont trouvé qu’elle restait stable , 15% disent qu’elle a augmenté et 26% ne se prononcent pas.

Concernant le poêle, son prix moyen avec installation oscille entre environ 3 000 euros en magasin de bricolage et 5 000 euros dans un magasin spécialisé ou chez un chauffagiste

Concernant les granulés, la facture annuelle moyenne est de 508 € lorsque le poêle est l’énergie principale


Pour le choix des pellets, les consommateurs indiquent mettre en avant la certification Din Plus (pour 49% des répondants) devant l’origine France (pour 14%)

Le schéma ci-dessous nous montre où les consommateurs se fournissent en pellets.


L’analyse de la FEDIE sur la vente des granulés de bois

Certains distributeurs d’énergies se doivent de revoir leur stratégie s’ils ne veulent pas se retrouver totalement écrasés par les scieries et les grandes enseignes de la distribution.

Quelques pistes pour gagner des parts de marché :

  • Les énergies coûtent de plus en plus cher, sauf le bois qui reste relativement stable, les distributeurs (s’ils arrivent à se fournir) doivent donc surfer sur la vague d’une énergie confortable, économique et écologique. Ils peuvent par exemple nouer des partenariats avec des installateurs, des boutiques spécialisées, des scieries…
  • Les énergies fossiles et l’énergie bois sont antinomiques pour certains clients, il faut davantage différencier les canaux de vente en mettant davantage en avant le côté naturel, forêt, recyclage de la sciure et circuit court
  • Les certifications (Din plus, EN+A1) et l’origine France sont des critères essentiels d’achat, il est nécessaire de les mettre en avant
  • 43% des répondants ont eu au moins une panne majeure sur leur poêle, en moyenne au bout de 2 ans 1/2 (bougie d’allumage 35%, carte électronique 19% et vis sans fin 13%). Si certaines qualités de pellets permettent de limiter ces pannes, ce serait un bon argument de vente
  • Positive attitude ! Les utilisateurs de granulés de bois sont très satisfaits de leur poêle et de cette énergie. Ils ont même tendance à favoriser le confort aux économies en chauffant davantage leur logement, il faut dorloter ces clients qui sont certains d’avoir fait le bon choix (jeux, lots, page facebook dédiée, planter un arbre avec Ecotree …)
  • La livraison de pellets à domicile est la marque de fabrique des distributeurs, c’est sur ce point qu’ils se différentient des concurrents, ils doivent donc le mettre en avant sur leur communication
  • En revanche, la FEDIE n’a pour l’instant pas de chiffres officiels sur la rentabilité des distributeurs automatiques de pellets, à suivre donc.

Le lien pour visualiser l’infographie issue de l’enquête QueChoisir auprès de 1 616 personnes : https://www.quechoisir.org/actualite-chauffage-vous-et-votre-poele-a-granules-infographie-n96784/

close

Restons en contact !

Nous aimerions vous tenir informé de nos dernières nouvelles et offres 😎

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.