You are currently viewing Pas de Crit’Air 1 pour les camions s’alimentant en XTL, HVO ou B100

Pas de Crit’Air 1 pour les camions s’alimentant en XTL, HVO ou B100

Une série de décrets transposant la directive européenne sur les véhicules propres et économes en énergie viennent de paraître. Mauvaise nouvelle, contrairement à ce qui avait été annoncé lors de la Foire de Chalons, les véhicules de transport alimentés en HVO, XTL ou B100 ne pourront pas bénéficier de la vignette Crit’Air 1.


Un mauvais coup pour Renault, Volvo et Saipol

Le groupe Saipol a investi massivement dans l’OLEO100, les véhicules de transport roulant à cette énergie ne pourront donc pas se rendre dans les zones à faibles émissions (ZFE), c’est à dire à terme toutes les grandes agglomération !


Une bonne nouvelle pour la commande publique

Hors ZFE, ces décrets sont cependant une bonne nouvelle dans le cadre de la commande publique (collectivités territoriales et autres organismes publiques) qui ne peut plus acheter de véhicules utilisant des énergies fossiles (benne à ordures ménagères par exemple), il y a donc malgré tout une forme de reconnaissance de ces nouvelles énergies liquides.

Ces véhicules qui pourront bénéficier de la vignette Crit’Air 2 ne devront en revanche pas pouvoir utiliser de gasoil fossile mais 100% d’énergie liquide renouvelable (non miscibilité avec les carburants fossiles). Pour les XTL ou HVO ces camions n’existent pas à l’heure actuelle, seuls certains véhicules de Volvo trucks ou Renault Trucks permettent d’obtenir une telle homologation sur leur carte d’immatriculation.


Le prochain décret sur le fioul domestique devrait suivre ce raisonnement

Annoncé pour juillet prochain, il y a de fortes chances pour que les seules chaudières neuves à énergie liquide installables dans le neuf comme dans l’ancien soient des modèles uniquement alimentés par des énergies renouvelables à l’exclusion totale de fioul domestique fossile. Les énergies mixant une part de fossile et une part de renouvelable seraient donc cantonnées au parc existant. La filière est elle capable de proposer une énergie liquide 100% renouvelable d’ici là ? La difficulté à trouver des esthers d’huile de colza an quantité suffisante et à un prix raisonnable représente un frein conséquent.
Dossier à suivre…

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGIARTI000044338021/2021-11-19

close

Restons en contact !

Nous aimerions vous tenir informé de nos dernières nouvelles et offres 😎

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.