Que sont les HVO ?

Biocombustible de deuxième génération miscible jusqu’à 100 % dans les moteurs diesel, les moteurs d’avions et les chaudières fioul (on parle aussi de carburant “drop-in”), les HVO apparaissent comme le candidat rêvé pour remplacer les gasoils et fiouls fossiles sans changement de matériel, mais que se cache-t-il derrière cette abréviation et comment sont ils produits ?

HVO signifie “Hydrotreated Vegetable Oil” c’est à dire en français : Huiles végétales hydrogénées, les HVO sont rangés dans les gasoils paraffiniques de synthèse dans la classification douanière et font partie de la large famille des XTL (incluant d’autres procédés comme les Coal To Liquid, Power To Liquid ou Gas To Liquid). Les HVO doivent répondre à une obligation de traçabilité pour pouvoir être commercialisés et certifiés durables (directive européenne RED II).


A partir de quelles matières sont ils élaborés ?

Les HVO sont produits dans des bio-raffineries, deux types de matières premières peuvent être utilisées à la source :
– Les matières végétales comme la paille, le miscanthus mais aussi les sous produits agricoles ou forestiers
– Les huiles usagées (huile de friture par exemple) ou les graisses animales.


Comment ça marche ?

Après une première transformation des matières végétales en huile et une élimination des éventuels polluants des huiles usagées, la phase d’hydrogénation est réalisée, elle transforme les huiles en biocarburant, une dernière phase d’hydroisomérisation permet ensuite de renforcer la tenue au froid.

Au final on obtient un carburant/combustible de synthèse 100% compatible avec les moteurs diesel, d’avions et les chaudières fioul, ce bioliquide répond d’ailleurs à la norme EN590 et même à la norme plus pointue EN15940.


Quels avantages ?

En premier lieu la réduction des émissions de gaz à effet de serre, elles peut aller jusqu’à 90%, il s’agit d’une énergie renouvelable.

Il y a également une réduction des émissions de particules fines et des NOx.


Quels inconvénients ?

Pour l’instant, il n’y en a qu’un : le prix élevé actuel des HVO mais celui-ci devrait rapidement baisser avec le développement de l’offre, à noter qu’une incitation fiscale existe actuellement grâce au mécanisme de la TIRIB.


Qui produit des HVO ?

Actuellement, les nombre de fournisseurs d’HVO se développe rapidement en Europe:
France : TOTAL énergies à la Bioraffinerie de la Mède ainsi que dans le Nord (démonstrateur BioTfuel)
Finlande : NESTE avec 4 bioraffineries (deux en Finlande, une à Rotterdam et une à Singapour)
Italie : ENI aux bioraffineries de Gena en Sicile et de Venise
Espagne : REPSOL et CEPSA
Suède : PREEM à Lysekil et Göteborg

Ce biocarburant est aussi désormais disponible directement à la pompe en Belgique (on l’appelle Diesel Bleu là bas), aux Pays-Bas, en Suède et au Danemark (fournisseur NESTE).

A noter également qu’Axens commercialise le procédé complet d’installation d’une bio-raffinerie pour la production d’HVO suite au succès du démonstrateur industriel BioTfuel dont il est partenaire avec entre autres les groupes TOTAL énergies et AVRIL.


close






Restons en contact !

Nous aimerions vous tenir informé de nos dernières nouvelles et offres 😎

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.